Review : Guide collector The Legend of Zelda : Breath of the Wild

The Legend of Zelda : Breath of the Wild est sorti le 3 Mars 2017 sur Wii U et Nintendo Switch. Le même jour, Piggyback nous sortait son guide officiel en deux versions sachant qu’une troisième doit voir le jour à la fin du mois.
La grande collectionneuse que je suis n’a pas pu passer à coté d’un de ces guides et j’ai donc choisi la version Collector à 29,99€.

Et n’ayez aucune crainte concernant les spoils ! Même si je vous présente quelques pages de ce guide, j’ai tâché d’en sélectionner qui ne révéleront en rien les grandes lignes du jeu !

La couverture

L’édition collector du guide possède une couverture rigide avec une illustration de Link en train d’escalader une montagne. Personnellement, je préfère l’illustration de l’édition standard… Non pas que celle-ci soit déplaisante, mais je préfère l’autre visuel et je regrette aussi que le titre du jeu ne soit pas inscrit sur la couverture qui me semble un peu vide. Mais c’est un parti pris de Piggyback qui en séduira très certainement beaucoup d’autres.
Du coup, j’ai récupéré l’autocollant placé sur le blister du livre pour le recoller sur ma couverture rigide. Au moins, j’ai le titre.

Vous avez peut-être remarqué l’accro visible dans le coin en bas du livre… Mon guide était comme ça à sa réception de La Poste. Ce n’est pas la première fois que je reçois un guide officiel de jeu dans un tel état en commandant chez Amazon. Il est toujours possible de renvoyer un ouvrage à son revendeur mais je n’ai pas voulu prendre le risque de me retrouver face à une rupture de stock, les guides de Piggyback n’étant jamais réédités.

Le sommaire

Le visuel d’un guide est très important de nos jours. La couverture est jolie, rien à redire là dessus. Mais le plus important reste malgré tout le contenu de l’ouvrage… Piggyback est réputé pour faire de l’excellent travail et il faut reconnaître que se charger du guide officiel d’un jeu aussi grand que The Legend of Zelda Breath of the Wild n’a pas dû être une chose aisé.

Fidèle à leur organisation, on retrouve la même structure que dans les autres guides Piggyback :

  • Principe du jeu : avec toutes les informations relatives au gameplay du jeu et à ses fonctionnalités
  • Cheminement : la solution du jeu permettant d’aller du début à la fin de la façon la plus directe possible
  • Sanctuaires : la solution de tous les sanctuaires, répertoriés par région et avec un index en début de rubrique pour trouver celui que vous recherchez le plus simplement possible
  • Missions : le recensement et la solution de toutes les quêtes annexes, répertoriés également par région
  • Inventaire : la liste des armes, armures et ingrédients de cuisine avec les statistiques liées à chaque objet et la façon de les acquérir, ainsi que la liste des différentes recettes de cuisine ou les objets annexes
  • Bestiaire : la liste complète de tous les ennemis du jeu, allant du montre lambda aux multiples boss
  • Suppléments : des éléments n’ayant pas leur place dans les autres rubriques du guide

Derrière le sommaire se trouve la préface écrite en japonais et français de Eiji Aonuma (producteur) et Hidemaro Fujibayashi (réalisateur).

Vous aurez probablement remarqué qu’aucune rubrique ne mentionne la solution ou l’emplacement des 900 Korogus disséminés dans les terres d’Hyrule… C’est tout simplement parce qu’ils sont affichés sur la carte bonus sous forme de poster géant (78 x 59 cm)
De plus, vous avez également un index en fin de guide qui reprend les termes que vous pourriez avoir besoin de chercher avec le numéro de la page. Chose classique en soit. Le petit plus est que certains numéro de pages sont en rouges, ce qui indique une page accueillant des spoils. Et oui, les gars de Piggyback ont même pensé à ça !

Cheminement et sanctuaire, la soluce

Chapitre incontournable d’un guide : la soluce. Ici, la progression scénaristique est séparée de la solution des sanctuaires et c’est très bien comme ça. Je ne vous montrerai pas les pages du cheminement pour éviter les spoils mais elles sont limpides ! Un gros plan sur une partie de la carte avec les points numérotés par lesquels passer, le parcours fléché et même des images du jeu avec des flèches vous indiquant également la route à suivre.
Cheminement comme Sanctuaire, tout est incroyablement clair, que ça soit par les textes comme par les visuels !

Bestiaire et inventaire, le listing du guide

Généralement, je déteste la partie bestiaire des guides (Final Fantasy). Non pas que ça ne soit pas pratique, mais juste que c’est pas vraiment agréable à regarder. Pourtant, le bestiaire du guide de Breath of the Wild est très épuré et très clair. Les créatures sont répertoriées par type (comme le type “Bokoblins” ou “Moblins” par exemple) avec leur point de vie, leur “grade”, leur habitat notoire (le lieu où vous pouvez les trouver) ainsi que leurs butins possibles. Vous avez également en fin de page un paragraphe sur la façon de les combattre.
On peut difficilement faire plus clair.

L’inventaire ressemble bien plus à une liste conventionnelle. Rien d’extravagant, on va au plus simple : une image de l’objet avec son prix, son effet, le moyen de l’obtenir… Vous avez la liste des armures, des armes, des ingrédients de cuisine mais aussi les différents plats cuisinés, les remèdes (ainsi que les recettes des ces deux derniers) sans oublier les objets spéciaux comme la Tablette Sheikah, les Emblèmes du triomphe ou encore les Noix Korogu.
D’ailleurs, on notera que le moyen d’obtenir la célèbre tunique verte de Link est de passer par la case “achat” d’une figurine Amiibo…

Les suppléments

En chaque fin de guide se trouve la rubrique Supplément. Elle y accueille généralement tous les petits “à coté” qui n’ont pas leur place ailleurs.
On notera surtout la présence des différentes méthodes pour résoudre les énigmes liées au Korogu mais leurs emplacements sont uniquement sur le poster à coté du guide, des informations sur les mini-jeux ainsi que le contenu complet de l’Encyclopédie d’Hyrule de la Tablette Sheikah.
J’ai beaucoup aimé également les mentions concernant les différents clins d’oeils du jeux aux anciens Zelda.
Et comme il s’agit de l’édition collector du guide, l’ouvrage se termine sur 16 pages d’images conceptuelles lors du développement du jeu.

Bilan

Aucun regret de l’avoir précommandé ! Même si vous n’êtes pas vraiment adepte des soluces mais que vous aimez les jolis livres, vous n’avez pas à hésiter. De plus, Piggyback fait toujours de l’excellent travail concernant ses ouvrages dans le fond comme dans la forme et celui sur The Legend of Zelda : Breath of the Wild ne fait pas exception à la règle. Je n’ai aucun doute que la valeur de chacune de ces éditions augmentera au fil des ans, comme c’est le cas avec tous les autres guides Piggyback.

Si vous préférez vous contenter du minimum, l’édition standard vous suffira probablement mais Amazon ne mentionne pas la présence du poster avec l’emplacement des Kogoru… À vérifier, donc.
Et que dire de l’édition Deluxe qui est absolument sublime du haut de ses 69,99€ !

Et de votre coté, quelle édition vous fera craquer ?


 

 

Édition standard à 19,99€ avec une couverture souple.

 

 

 



Édition collector à 29,99€ avec une couverture rigide, 16 pages supplémentaires d’artwork et un poster géant avec la carte d’Hyrule et l’emplacement balisé des Tours et Sanctuaires.

 

 


 

Édition Deluxe à 69,99€ avec les suppléments de la version collector + 16 pages de contenu supplémentaire (probablement des artworks).

 

 

 


 

Incoming search terms:

  • zelda breath of the wild guide
  • azelda breath of the wild sanctuaire les etoiles seron ton guide
  • zelda breath of wild livre solucr
  • zelda breath of the wild livre soluce
  • piggyback zelda breath of the wild
  • livre guide breathe of the wild
  • liste des recettes zelda breath
  • guide collector zelda breath of the wild
  • gude collector zelda breath
  • zelda soluce officiel breath

Aya

Salut ! Moi c'est Aya, geekette, blogueuse et youtubeuse à mes heures perdues. J'aime les RPG, les étoiles et les chats qui chient des arc-en-ciel. Installe toi et prends un curly !

Vous aimerez peut être aussi...

4 Réponses

  1. Phenixian Fr dit :

    Raaaaaahhh !!!! Je ne savais pas qu’il y avait une version Deluxe qui allait débarquer ! Je suis dégoûté T_T

    Enfin bon, j’ai aussi le livre en édition collector (reçu en bon état par contre :p) et je le trouve magnifique aussi. Je suis aussi déçu de n’avoir le titre du jeu que sur la tranche du livre. Mais bon ^^

    • Aya dit :

      Je suppose que tu as craqué pour la Switch également ? x)

      • Phenixian Fr dit :

        Bah finalement non, j’ai pris le jeu sur Wii U. La Switch ne m’intéresse vraiment pas, quant au line-up… On évitera le sujet :/

        • Aya dit :

          Honnêtement, j’ai vomi sur la Switch et son concept pendant des mois jusqu’à ce que je l’achète sur un coup de tête à la sortie. Et franchement, aucun regret, je suis même étonnée d’être totalement séduite ! Même si je préfère y jouer en console de salon, je trouve super agréable de pouvoir continuer ma partie quand la TV du salon devient prise ou encore, de pouvoir y jouer de la chambre (parce que le gamepad ne passe plus dans ma chambre depuis que j’ai déménagé l’an dernier). Mais bon, je n’aurai pas autant savouré le coté hybride si j’habitais seule dans un studio :)
          Mais coté line-up, c’est clair, on va éviter d’aborder le sujet x)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

CommentLuv badge